Vous êtes ici

Jean Vautrin

Vautrin
En 1955, à vingt-deux ans, Jean Herman, qui n'est pas encore Jean Vautrin, est diplômé de l'Idhec. Il devient l'assistant de Roberto Rosselini, Styajit Ray, Vincente Minelli, avant de réaliser Le dimanche de la vie (1965) et Adieu l'ami (1968). Dix ans plus tard, il entre en littérature: À bulletins rouges, puis Billy-ze-Kick, deux polars, très remarqués par la critique, bousculent les codes et ouvrent la voie à une nouvelle génération. Doué pour tous les genres, il obtient le Goncourt de la nouvelle, avec son premier recueil : La vie Ripolin (1986). À cette époque, il crée, chez Fayard et avec Dan Franck, Boro, une saga historico-littéraire dont le succès ne se dément pas au fil des volumes. En 1989, Un grand pas vers le Bon Dieu (Grasset) lui vaut le prix Goncourt. Il fonde alors L'Atelier Julliard, où il publie les meilleurs nouvellistes français et étrangers, parmi eux, Annie Saumont et Xu Xing. Le cri du peuple, l'un de ses derniers romans, adapté en bandes dessinées avec Tardi en 2001, est un best-seller. Jean Vautrin a récemment publié aux Éditions Fayard Si on s'aimait ? ainsi qu'un recueil de nouvelles, Maîtresse Kristal et autres bris de guerre.